la belle histoire/toi

ce lieu du bout du monde…

La maison vide et l’incroyable détermination à voir le bonheur.

Avec son Espace vert, elle m’a conduit jusqu’à ce lieu du bout du monde… Beaucoup de soleil, une vue magnifique, une maison avec chambres et salon. Un rez-de-Chaussée pour l’ami qui s’installe quelques temps à Montpellier. Un ami qui a besoin d’espace pour se consacrer à la création de Lampes Magiques. Pour son compagnon, un changement de cadre, nature et découverte, splendeur et sueur de construire, bâtir un nouveau monde comme il en rêve. Les enfants vont apprécier différemment ce lieu. Newla qui va avoir 10 ans est fan de son quartier à Montpellier. « – c’est mon quartier, j’veux pas le quitter car je l’adorrrrrre, c’est mon quartier, il est en orrrrrrrrrrr…. » chantait Newla en 2005 en remontant la rue de la Méditerranée derrière la gare de Montpellier. Dalaag, six mois expérimentera bientôt la marche et l’escalade…

Dinouch souriait mystérieusement devant mon air ébahi et mes interroagations basiques et personnelles comme :

« – mais ce n’est pas possible d’habiter là, il n’y a rien autour, des cailloux, la nature…

– mais le cinéma ? La bibliothèque ? La fnac ? Notre petit café du matin au Lérot ? tes balades, tes découvertes urbaines ? » Dinouch souriait, sûre d’elle… déterminée, sa tribu avait approuvé ce choix et ils étaientexcités de connaitre le Paradis sur terre.

Vivre dans une habitation éloignée de la ville.

Après leur déménagement à St-Jean de Cuculle, je me suis trouvée loin de mon amie, trop loin …Avec Din, nous nous passions des jouets, habits, livres, DVD et menus cadeaux par l’intermédiaire de Grégoire, de Lydie… Un sac descendait, un autre montait. Nos rendez-vous étaient plus espacés, mais toujours réguliers et très synchronisés, telle heure, tel lieu, nous étions ponctuelles pour partager un moment d’amitié, un p’tit déj, un resto, un café…On aimait la récup et parfois nous revenions chez moi rue Marie Muller avec au bout de nos bras une table, des chaises… puis le retour à prévoir, vite, les enfants à aller chercher, encore une course à faire et Din repartait trop vite…

« – On passe ce week-end ! » lui criais-je lorsque la voiture démarrait, elle souriait de me voir courir, gesticuler et lui faire d’horribles grimaces.

Publicités

Une réflexion sur “ce lieu du bout du monde…

  1. Le refuge

    Certains montent à pied du village, les autres prennent la route et le grand chemin qui mènent à la maison. On arrive devant l’atelier de Géotrouvetou, on pose nos sacs, nos victuailles.. on est arrivé. On sait que là, on est les bienvenus, que l’on peut être soi, que nous sommes entre amis. Pour moi, bien des fois la maison des GPatSandAl à St-Jean de Cuculle fût un refuge.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s