toi

Brouhaha

Une soirée, je fais l’effort de venir,  il y a des bulles de champagne, des sourires.

Un sous-marin passe, les mains dans les poches, je n’arrive pas à être là, je navigue au grès des bonsoirs, la musique est devenue bruit,  j’abdique, et retourne dans les profondeurs abyssales de ma mémoire. Pour reprendre mon souffle, je danse un peu, mes pieds suivent bien la cadence, mais n’arrivent pas à me mouvoir. Je prends un verre, et me laisse aller… Je glisse dans le silence, et m’éclipse par une porte dérobée.

Je retourne vers toi, vers hier, avant que la vie ne t’ai volée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s