toi

Mail que tu ne liras pas

Je pense toujours à vous, toi plus que les autres. Je respire l’automne, je me rapproche des arbres, du vent, je me rapproche de toi. J’entends à la radio, dans la voiture, des titres comme « on est riche de nos amis », « La belle étoile », « Yesterday », et bien d’autres qui touchent à ton absence, à cette invisibilité… Je marche dans le bois, je sais que je ne t’y croiserai pas, tu n’étais pas venue en Aveyron, pas encore. J’ai terminé le livre de Kennedy  » QUITTER LE MONDE », je préfère encore la fille du V que je voulais te prêter. C’est la rentrée pour les enfants, une saison qui va passer, tu es comme là, je pense à Newla, Dalaag et Lepat.

MLH

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s