toi

Anniversaire

Hier soir, un temps, j’étais vivant. Et ce n’était pas aussi terrible que je l’avais imaginé, car j’étais toi et moi, j’étais vivant et tu étais là. J’avais tellement peur de te perdre en m’autorisant d’être présent, comme on oubli un rêve en se réveillant… De te perdre en quittant l’avant… Il y avait de la musique ‘live’, vivante, tu aurais aimé écouter Philippe tout courbé sur sa basse se balancer tout désordonné, presque en transe, emmener les autres dans un groove sublime, dessiner un chemin de cohérence sur lequel se répandaient les mélodies… Il y avait l’olivier, tes amis et ceux que tu n’as pas connus… Ils étaient heureux, connectés.

Hier soir pour la première fois depuis que t’es plus là, j’ai compris que je pourrais de nouveau aimer vraiment, pas tout de suite, pas maintenant, pas demain, mais qu’un jour je pourrais de nouveau souffrir pour une autre femme que toi, l’aimer vraiment, être inquiet, dès qu’elle ne sera pas là, sourire dès que je la voie, que je chercherai des accords sur son corps, du bout des doigts…

Mes cheveux seront gris un jour mais j’ai les yeux bleus et ils ne changeront pas de couleur et tu seras là… Je serais toi et moi à jamais… Je persiste dans nos principes, dans notre commandement mystique : l’addition, le + , être la somme de sa vie, et ne jamais soustraire, ne pas se renier, ne pas tourner la page, mais accepter d’être une fresque, sans rupture, accumuler les moments durs et les instants sublimes. Alors, peut être qu’un jour je rencontrerai quelqu’un d’assez fou pour m’aimer au complet, pour t’aimer aussi, une femme qui t’apprenne, qui n’essaie pas d’effacer ma douleur, mais ouvre d’autres bonheurs… Qu’elle ait soif de toi.

Sinon, je redeviendrai l’aquoibonniste que tu as rencontré, le doux touriste que j’ai été, avant toi, souriant et amicale, un peu léger, et je passerai dans la vie des autres, en faisant attention à ne pas faire trop de mal, sans vraiment faire de bien… Comme ces voyageurs politiquement correctes, qui passent dans des contrées exotiques, sans s’impliquer, mais qui essaient de respecter leurs hôtes…

Hier soir j’ai recollé des morceaux de moi, des bouts de toi, j’ai accepté ces moments de cohérence, ressenti la beauté du monde, la musique était belle, la lune, et si je me suis écarté un moment, c’était pour mieux respirer cette sensation, pour comprendre ce moment, où tu étais là, mais moi aussi, et c’était la première fois…

Hier soir, c’était mon anniversaire, tu m’as offert le monde pour mes trente ans : la reproduction du système solaire représenté par Corpernic, c’était chez Doug et Tomi, à San Raphael, on était insupportablement jeune, beaux et prétentieux, on avait des milliers de projets. On n’est pas devenu milliardaire et on n’a pas acheté d’appartement à Paris, mais ceux que l’on a mené à bien étaient sans contestation les plus beaux, on s’est aimé comme au premier jour, on a eu Newla, puis Dalaag, on a partagé nos vies avec de vrais amis, on a évité l’ennui et les routines, on s’est mis en danger en allant vivre ailleurs, pour en revenir plus liés encore…

On n’a pas construit ce lieu, ce gîte d’artiste, ce Chelsea hôtel à la campagne auquel tu tenais tant… Hier soir, à Saint Jean de Cuculles, les lampes de Grégoire éclairaient cette rencontre de musique en plein air, en pleine garrigue, ce n’était pas loin de ton rêve, et puis peut être qu’un jour je reprendrai mes burins pour y conserver mon droit de résidence…

Quelques moments à écouter :

Extrait ;

Complet ;

Nath Summer Times ;

Et ne pas se prendre au sérieux…

Publicités

Une réflexion sur “Anniversaire

  1. Vendredi 11 septembre

    Demain, il aura un an de plus…

    L’année dernière, vous étiez à Paris, Sand a sorti les deux places pour le concert de Patty Smith…surprise réussie… votre amour en musique live… ce soir là…

    Sand prenait le temps de t’aimer, toujours.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s