toi

20 Janvier 2010

Ce soir, le 20 Janvier 2010 vers 5 heures, un mélange de brouillard, de ciel, de noirs, de blancs de rouges orangés et de violets nous offre un rare moment. Des brumes couvrent la garrigue, une boule d’or sertie de carmin illumine l’horizon, un voile fragile et gris, masque la douleur et permet de regarder l’insolent soleil à l’horizon. La mer de nuages est venue se poser au sol et change si vite que chaque seconde est un nouveau spectacle. Le temps est suspendu à un  silence contemplatif, aucun oiseau n’ose troubler cette cérémonie. Le soleil n’est plus, emporté par un nuage, qui révèle ensuite la ligne d’horizon ourlée de lumière. Une bourrasque vient dénouer la représentation, elle repousse les masses nuageuses à la mer, les brumes s’effilochent. Apparaît alors un paysage noir, désolé, nu. La lune est là. Un premier quartier, un petit sourire, accroché au ciel vide et bleu. Le vent retombe et la nuit aussi.

Publicités

2 réflexions sur “20 Janvier 2010

  1.  » Y’a tant d’amour, de souvenirs
    Autour de toi, toi la mama
    Y’a tant de larmes et de sourires
    A travers toi, toi la mama
    Que jamais, jamais, jamais
    Tu ne nous quittera  »

    « La mama  » de Charles Aznavour

    Je t`aime Dinouch

  2. 365 JOURS

    Elle était là,

    Au-delà de la brume, des nuages et du ciel,

    De la couleur, des humeurs et dans le fond du cœur.

    Nous étions comme des statues de pierre, solitaires, mises à l’envers,

    L’horizon dégageait une parole muette, un cri si petit,

    Comme un enfant caché sous une couette,

    Etre debout devant le tremblement de terre.

    Fuir cette folie que l’on nomme DESTIN

    Elle prend des photographies, elle lui ressemble.

    Le silence comme les sirènes, flotte inerte sur l’océan,

    Chante notre impuissance et nous apprend à vivre sans

    Rien ne te remplace, Dinouch, rien… Serons-nous les mains, embrassons nos visages, dormons comme les chiens, consommons les futilités proposées, gardons le plus beau, dans nos yeux, les souvenirs ne s’effaceront jamais, tu es éternellement belle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s