toi

un jour après l’autre.

 
Sans rien attendre des autres, des bois, des plumes, du foin, du chagrin,On ne veut pas se retourner, du coton, fer et de la matière,

On a besoin de rien, tout est important, eau, teck, imprimés

On ne veut pas passer à côté, pieds, cartons, terre

On a nos critères, des bases des données

Tout se règle en chiffre et en clic sauf le passé

Mais qui veut regarder et pourquoi faire ?

Trouver une lumière, des idées, les partager

Accompagner les siens le plus loin, regarder autour,

Pleurer si nécessaire et crier en l’air,

Ne pas faire le meilleur, ne pas donner le pire,

Sans mot se comprendre, rire et se regarder,

Cet autre monde, un jour après l’autre.

 

mlh

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s