toi

toutes les nuances noirs

Soulages

Tu vis ce que nous vivrons tous, mais tu en découvres chaque nuance, murée de l’intérieur, au ralenti, le temps s’est décuplé, des jours entiers, des semaines inexorables, à contempler la vie qui t’échappe, face au vide, à ce froid qui s’installe, à l’après.

J’aimerais être là, te murmurer des mots, te rassurer, comme j’aurais aimé être là, quand elle est partie… Pour ne pas qu’elle soit seule, pour qu’elle m’emmène un peu.

Il restera tes enfants, quelques photos, des souvenirs qui mourront aussi. Il restera des mots et la trace de tes sourires… Et je ne serais pas moi-même si je ne t’avais croisée, il y a trente ans.

Quelques mots encore, pour toi, des mots noirs, mais tu sais. Cela fait des mois que tu sais, que tu fais face, que tu te bats, pour gagner encore quelques minutes avant que le temps ne s’arrête.

Emplis-toi de Mozart, de dieu si tu veux, ou du goût des fraises Tagada… Mais fais de chaque minute, chaque seconde, un infini…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s