toi

un vers oublié

La lune est là, moi aussi.
Ma belle amie.

Et des promesses d’envol

Qui meurent dans la nuit

Et les caresses folles

Qui ne verront pas le jour

L’aube ne séparera pas les amants désunis

Et le temps dérobe des rêves infinis.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s