Non classé

Le bruit

tu l’as emporté en me laissant ton absence
Je l’avais appris avec toi, le silence
depuis il m’effraie, et je remplis ma vie de mots
les mots que j’écris, ceux de la radio, le bruit
je me cache dans les vacarmes, m’oublies, me fui
je remplis l’espace et le temps, de ce chaos

ce que je ne saurais raconter de nous
c’est ces moments où tu m’a fait me retrouver
savoir ne plus rien dire, pour être entendu
ne plus gesticuler pour être vu
la simplicité d’être sans dire, d’aimer
contre ma déraison, ma peur d’être fou

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s