2 mois & 1 000 000 €

Accident mortel. Un million d’euros de dommages et intérêts

(source)

Près d’un million d’euros de dommages et intérêts ont été prononcés dans le cadre d’un accident mortel, survenu le 20 octobre 2007, à Muzillac (56). L’auteur de cet homicide involontaire est un jeune conducteur, âgé de 19 ans au moment des faits. Lors de l’audience, c’est justement son inexpérience, doublée d’un manque d’attention qui avaient été mis en cause.

En milieu d’après-midi, le conducteur prend le volant pour transporter son frère et deux amis, de Muzillac à Surzur. Il s’engage sur la route étroite, parallèle à la voie express. Le jeune automobiliste aperçoit au loin un cycliste, mais ne voit pas le deuxième, qui se trouve à sa droite. Le cycliste est percuté de plein fouet par la voiture. Selon les résultats de l’enquête, la vitesse ne devait cependant pas excéder 90 km/h. Traumatisme thoracique, rachidien, crânien, choc hémorragique et arrêt cardiaque : la victime était décédée deux heures après son arrivée en réanimation. Le tribunal de Vannes a également condamné le prévenu à deux mois de prison avec sursis. Son permis est annulé pour une durée de six mois.

4 juillet 2008

Hier, ce n’était pas une affaire d’infraction routière ordinaire qui était jugée au tribunal correctionnel de Vannes. Le manque d’attention pendant quelques instants mêlé à l’inexpérience d’un jeune conducteur au volant ont malheureusement causé, le 20 octobre dernier, la mort d’un cycliste près de Muzillac. « Aujourd’hui, la faute qui est reprochée à K. est bien celle du manque d’anticipation de sa conduite sur cette petite route », a précisé la procureur. 

Un choc très violent

Le 20 octobre 2007, K. conduit son jeune frère et deux amis de Muzillac à Surzur. Il est 16 h 30 quand il s’engage sur la route étroite parallèle à la voie express. Selon les résultats des enquêteurs, la vitesse ne devait pas excéder 90 km/h. Le conducteur n’aperçoit au loin qu’un seul cycliste. Le deuxième se trouvant sur sa droite, celui qu’il n’a pas eu le temps de voir. Le choc est violent. Le cycliste est percuté de plein fouet par la voiture. Selon le témoignage du premier homme à vélo, « il y a eu un bruit très sourd, la voiture a pilé net avec le corps qui roulait sur le côté ». Traumatisme thoracique, rachidien, crânien, choc hémorragique et arrêt cardiaque : la victime est décédée deux heures après son arrivée en réanimation. Le parquet a requis une peine de deux mois avec sursis et une annulation de permis pendant un an. Le délibéré sera rendu le 21 août prochain.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s